Nous contacter 02 56 07 97 00 ( Numéro non surtaxé )

Micro-algues. Maxi-projet à Plouguenast

 

Article publié sur Le Télégramme, le 21 janvier 2014


La plus grande ferme d’Europe de micro-algues devrait ouvrir en 2015 à Plouguenast (22). À partir de lisier de porc, LDC Algae va, en effet, y produire des volumes suffisamment importants pour intéresser les industriels comme les particuliers.

« C’est une nouvelle ère qui s’ouvre », affirme René-Jean Guillard dont le projet agro-industriel de culture de micro-algues à Plouguenast (22) est assez abouti pour qu’il soit présenté hier aux élus de la communauté de communes de Loudéac (Cidéral).

De la Chine à la Bretagne

À 41 ans, il sait ce qu’entreprendre signifie. « Sur les conseils de mon père, un maraîcher nantais qui voulait que ses fils découvrent le monde, j’ai émigré en Chine voici treize ans ». Treize années au cours desquelles il a créé Skyworld China : trois usines de production (bois, plastiques, métal) et où il dirige 700 personnes.Travaillant aussi dans le secteur de la cosmétique instrumentale, pour L’Oréal notamment, il y possède aussi un centre de recherche et de développement. « Je me suis, ainsi, intéressé aux micro-algues de type chlorella qui présentent également beaucoup d’intérêts dans le domaine pharmaceutique et alimentaire (alicament, complément, etc.) ».

Des caractéristiques remarquables qu’il a pu développer dans une usine-pilote. Mais, le climat tropical de la Chine ne convenait pas à cette production.Cette activité d’avenir avait besoin d’un climat tempéré, ni trop chaud pour limiter la photosynthèse et ni trop froid pour limiter le coût énergétique de l’installation en hiver. De plus, il lui fallait une source d’approvisionnement suffisante : le lisier.La Bretagne faisait figure de terre promise ! De par ses origines, avec une grand-mère née à Bréhan (56), il n’était pas mécontent d’y revenir tout en sachant que pour cette région rurale, il s’agirait d’une autre voie de valorisation.

Un projet de 30 MEUR

Voici deux ans que René-Jean Guillard peaufine ce projet d’envergure qui prévoit 30 MEUR d’investissement et créera 40 emplois en pleine charge, dont 15 dès le départ.La société LDC Algae a, en effet, été créée dès le 2 novembre 2012, LDC signifiant La Lande du Cran, un lieu-dit de Plouguenast, où la ferme sera implantée sur plus de 30 hectares.Le site produira 7.800 tonnes de miro-algues par an et des fertilisants organiques (21.000 tonnes de lombricompost et 9.000 tonnes de fertilisants liquides). Et, plus anecdotique, de l’énergie électrique (la consommation d’une ville de 4.000 habitants et 36.000 MWH thermiques utilisés en auto consommation pour 75 %). « Une production sans épandage qui respecte l’environnement à 100 % », précise René-Jean Guillard, en ajoutant que les débouchés seront régionaux (agriculteurs, pépiniéristes, particuliers).

Des métiers à créer

« Ce site n’a pas vocation à s’agrandir, mais à se multiplier en Bretagne. » « Il va employer de nouveaux métiers, dans le domaine de la photosynthèse, comme celui de jardinier de micro-algues ». De quoi ambitionner la création d’un institut de formation.Son ouverture est prévue pour le premier semestre 2015, LDC Algae étant en attente de l’ouverture de l’enquête publique.

 

Lien article original